Faut il souffrir pour progresser (à l’entrainement et ailleur)

2 replies
  1. CARRE fabrice
    CARRE fabrice says:

    entrainement régulier dur ,mais vie plus facile à condition que l’introspection soit constante au quotidien que ce soit au niveau des rythmes et de la technique et des échauffements …
    un des avantages de l’age c’est de savoir par expérience ce qui est bon ou pas, la sensation du travail en force s’affine ….on travaille en fonction de ce qu’on devient au bout de tant d’années
    d’efforts on respecte plus sa morphologie et forme de corps…..ON TRAVAILLE PLUS nos points forts ou mouvements qu’on aime….
    ON choisit avec plus de conscience le bon moment du cycle dans une séance.C’est la zone de confort que de prendre SON temps mais cela ne se fait qu’au fil des années car les bonnes sensations et la motivation seront toujours là…..finalement cela nous a aidé à travailler le mental !!!

    Reply
  2. Marc
    Marc says:

    Slt Mat,

    cool cette video. Je crois que t’as bien expliqué le truc. Ton p’tit dessin me rapelle aussi celui de la surcompensation.
    En fait t’as raison, avec l’age on est plus à l’écoute de son corps, on comprend mieux ce qu’il s’y passe et on se fait mal en conscience. Est-ce c’est parcequ’on vieillit qu’on en prend plein la face qu’on augmente aussi ainsi sa zone de confort? p’têt.P’têt que c’est normal aussi. En tout cas, bien cool de se faire violence, vivons intensément, ressentons les choses, notre corps, notre esprit pour les modeler.

    Reply

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.